Liyon

comena francêsa et arpetana de la mètropola de Liyon (ch·èf-luè)
B down.svg Cél articllo est ècrit en arpetan liyonês / ORB lârge. Lo blâson du Liyonês


Pâge d’éde sur l’homonimia Por los articllos homonimos, vêde Liyon.
Liyon
[ʎɔ̃], [li.ˈjɔ̃], [li.ˈjɒ̃ː]
De hiôt en bâs, de gôche a drête : Noutra-Dama de Forviéro ; la place dus Tèrrâls ; lo parc de la Téta d’or ; los quartiérs de Confllence et du Viely Liyon ; la pont Lafayèta sus lo Rôno ; los grata-cièrs du quartiér de La Pârt-Diô.
De hiôt en bâs, de gôche a drête : Noutra-Dama de Forviéro ; la place dus Tèrrâls ; lo parc de la Téta d’or ; los quartiérs de Confllence et du Viely Liyon ; la pont Lafayèta sus lo Rôno ; los grata-cièrs du quartiér de La Pârt-Diô.
Blâson de Liyon
Blâson

Gentilyiço Liyonês, Liyonêsa
Noms arpetans
En CFLL Lyon,et pués : Leyon ou ben Liyon
Noms ètrangiérs
Nom latin (racena) Lugdūnum
Nom francês Lyon
Nom occitan Lion(nôrma cllassica)Lioun(nôrma mistralenche)
Nom étalien Lione
Administracion
Règ·ion
culturâla
Lo drapél de l’Arpetania Arpetania
Règ·ion
historica
Liyonês
Payis Drapél de la France France
Règ·ion Ôvèrgne-Rôno-Ârpes
(prèfèctura)
Mètropola Mètropola de Liyon (sièta)
Arrondissement Liyon (ch·èf-luè)
Sendeco
Mandat
Gérard Collomb (LaREM)
2018-2020
Code postâl 69001 tant qu’a 69009
Code comena 69123 et dês 69381 tant qu’a 69389
Dèmografia
Populacion
municipâla
516 092 hab. (2017[1])
Densitât 10 781 hab./km2
Populacion
sôl urben
2 326 223 hab. (2017[2])
G·eografia
Cordonês 45° 45′ 35″ B 4° 50′ 32″ L / 45.759723, 4.84222345° 45′ 35″ Bise 4° 50′ 32″ Levant / 45.759723, 4.842223
Hôtior 237 m (min. : 162 m) (max. : 305 m)
Supèrficie 47,87 km2
Localisacion

G·eolocalisacion sur la mapa : Rôno

Vêde sur la mapa administrativa du Rôno
City locator 14.svg
Liyon

G·eolocalisacion sur la mapa : mètropola de Liyon

Vêde sur la mapa topografica de la Mètropola de Liyon
City locator 14.svg
Liyon

G·eolocalisacion sur la mapa : France

Vêde sur la mapa administrativa de France
City locator 14.svg
Liyon

G·eolocalisacion sur la mapa : France

Vêde sur la mapa topografica de France
City locator 14.svg
Liyon
Lims
Seto Vouèbe lyon.fr

Liyon[Nota 1],[3],[4],[5] [ʎɔ̃][Nota 2],[6],[4],[5],[7] (Lyon [ljɔ̃][8] ou ben [li.ɔ̃] Prononciacion du titro dedens sa vèrsion originâla Acutar[9] en francês) est na comena francêsa et arpetana, que sè trôve dens lo sud-èste de la France, u regonfllo du Rôno et de la Sona. Sièta du consèly de la mètropola de Liyon[10], el’est lo ch·èf-luè de l’arrondissement de Liyon, de la circonscripcion dèpartamentâla du Rôno et de la règ·ion Ôvèrgne-Rôno-Ârpes, et pués la vielye capitâla du Liyonês.

Liyon at na situacion de trêvo g·eografico du payis, a bise du colidor naturèl de la valâ du Rôno (que s’èpate dês Liyon tant qu’a Marselye). Placiê entre-mié lo Massis centrâl u cuchient et lo massis arpenc u levant, la vila de Liyon ocupe na posicion stratègica dens la circulacion bise-mié-jorn en Eropa. Vielye capitâla de les Gôles du temps de l’Empiro romen, Liyon est la sièta d’un arcevèchiê que lo titulèro pôrte lo titro de primat de les Gôles. Liyon vint na vila bien comèrçanta et un endrêt financiér de premiér ôrdre a la Renèssence. Sa prospèritât èconomica est étâ portâ côp sus côp per la sèya, pués per l’aparicion de les endustries notament dus linjos, ch·imiques, et més dèrriérement, per l’endustria de l’émâge.

Liyon, historicament vila endustriâla, at reçu u mié-jorn de la vila tot plen d’endustries pètroch·imiques lo long du Rôno, nomâ lo colidor de la ch·imie. Aprés lo dèpârt et la fèrmetura de les endustries dus linjos, Liyon s’est a châ pou recentrâ sus los sèctors d’activitât de tècniques de pouenta, tâles que la farmacie et les biotècnologies. Liyon est étot la seconda vila ètudienta de France, avouéc quatro univèrsitâts et un mouél de grantes ècoules. Enfin, la vila at consèrvâ un patrimouèno arch·itècturâl important que vat dês los temps romens tant qu’u XXémo siècllo en passent per la Renèssence et pués, a çu titro, los quartiérs du Viely Liyon, de la colena de Forviéro, de la Présqu’ila et de les pentes de la Crouèx-Rossa sont enscrits sus la lista du patrimouèno mondiâl de l’UNÈSCÔ.

Per sa populacion, Liyon constitue la trêsiéma comena de France, avouéc 516 092 habitents u dèrriér recensement de 2017. Liyon est lo bôrg de la 2nda unitât urbèna de France, que comptâve 1 659 001 habitents en 2017 et du 2nd sôl urben (2 326 223 habitents en 2017) de France. El’est la prèfèctura de la règ·ion Ôvèrgne-Rôno-Ârpes et la sièta de la mètropola de Liyon, que rassemble 59 comenes et 1 385 927 habitents[11] en 2017. La vila de Liyon ègzèrce un’atractivitât d’importance nacionâla et eropèèna. Son importance dedens los domênos culturâls, banquèros, financiérs, comèrciâls, tècnologicos, farmaçuticos, ou oncor los ârts et los amusaments fant de la vila de Liyon na vila mondiâla de rang « Bètâ- » d’aprés lo cllassement GaWC en 2018, comparâblo a Seattle, Birmingham ou ben Valence[12]. Liyon est âssé la sièta d’Entèrpol dês 1989.

Los habitents de la vila sont apelâs los Liyonês [lu ʎɔ.ˈnɛ] et les Liyonêses [le ʎɔ.ˈneː.zə][Nota 3].

G·eografiaChangiér

HistouèreChangiér

  • 1529 : Granta Rebêna
  • 1793 : Comena-Afranchia

Administracion et politicaChangiér

Liyon est divisâ en nôf arrondissements municipâls.

ÈconomiaChangiér

Èducacion et culturaChangiér

CulturaChangiér

UnivèrsitâtsChangiér

PatrimouènoChangiér

Liyonês bien cognusChangiér

Vêr étotChangiér

 

Wikimedia Commons propôse de documents multimèdiâ libros sus Liyon.

BibliografiaChangiér

Lims de defôrChangiér

Notes et rèferencesChangiér

NotesChangiér

  1. Ècrivont étot Leyon en grafia sarrâ, que prononçont [lə.ˈjɔ̃] en ôtros patouès arpetans.
  2. Prononçont âssé [li.ˈjɔ̃] ou ben [li.ˈjɒ̃ː] et pués [ʎɒ̃], [li.ˈjã] ou ben [jɔ̃] en ôtros patouès arpetans.
  3. Prononçont étot [lu li.jɔ.ˈnɛ] et [le li.jɔ.ˈneː.zə] en ôtros patouès arpetans.

RèferencesChangiér

  1. (fr) « Populations légales 2017 Commune de Lyon (69123) », dessus insee.fr (viu en 2 de janviér 2020).
  2. (fr) « Entre-mié 2011 et 2016, los grants sôls urbens pôrtont lo crêt dèmografico francês », dessus insee.fr (viu en 27 de mârs 2017).
  3. (fr) Domenico Stich, « Dictionnaire francoprovençal-français et français-francoprovençal », Tonon, Le Carré, 2003, p.  169 et pués 401.
  4. 4,0  et 4,1(fr) D’aprés cela pâge - « Lyon LY », dedens lo Dictionnaire toponymique du Lyonnais. Origine et histoire des noms de lieux de la Loire et du Rhône (viu lo 27 de mê 2020).
  5. 5,0  et 5,1(fr) Rogiér Virèt - « Dikchonéro Fransé - Savoyâ - Dictionnaire Français - Savoyard » [PDF], 7éma èdicion reviua et ôgmentâye, 2019, p. 1811.
  6. Prononciacion en arpetan retranscrita d’aprés la nôrma AFE.
  7. (fr) Jian de vers Bonére - « Le patois de Saint-Jean-Soleymieux. Essai de lexique patois-français » [PDF], 2nda èdicion, Village de Forez, 2005, p. 72 et pués 75.
  8. (fr) Collectif, Larousse dictionnaire français-anglais.
  9. (fr) Collectif, Le Robert & Collins senior dictionnaire français-anglais / anglais-français, Paris / Niou-Yorque, Dictionnaires Le Robert Harper-Collins, , 2081 p. (ISBN 2-850-36528-9), p. 529.
  10. Dês lo 8 de mârs 2015.
  11. (fr) (fr) « Populations légales millésimées 2017 en vigueur au [[:Modèlo:1er]] janvier 2020 », fichiér tèlècharjâblo, dessus insee.fr, Insee, (viu lo 11 de septembro).
  12. (en) « The World According to GaWC 2018 », dessus lboro.ac.uk, GaWC (Globalization and World Cities) (viu en 27/02/2020).