Fèrjuely de Grenoblo

sant catolico et pués quatorziémo èvèco de Grenoblo

Fèrréôl de Grenoblo, Ferjus de Grenoble

B down.svg Cél articllo est ècrit en arpetan supradialèctâl / ORB lârge. Lo blâson panarpetan


Pâge d’éde sus l’homonimia Por los articllos homonimos, vêde Sant Fèrréôl.
Statua de Sant Fèrjuely scultâye per Pol Veriô, que surmonte la chapèla du viely cemetiéro de La Tronche.

Sant Fèrjuely de Grenoblo[N 1] (Saint Ferjus de Grenoble en francês), qu’est nèssu u comencement du VIIémo siècllo et môrt vers 660, fut èvèco de Gratianopolis (enqu’houé Grenoblo) u VIIémo siècllo et pués mârtiro de l’Égllése catolica romèna. Fut assassinâ vers 660, de sûr per Clotèro III ou ben per lo mère du palès Èbrouen, coment d’ôtros èvècos qu’afrontâvont son ôtoritât.

Sa vôga est fixâye u 12 de janviér[N 2].

Notes et rèferencesChangiér

NotesChangiér

  1. Diont étot Sant Fèrréôl de Grenoblo en ôtros patouès arpetans.
  2. La dâta de cela vôga at vareyê : el ére u 16 de janviér u XVIIémo siècllo, pués passat u 19 de janviér dedens lo prôpro de Mgr Hanri (1904), et pués oncor un côp u 16 de janviér dedens lo prôpro de Mgr Calyot (1955), devant d’étre fixâye u 12 de janviér dedens lo prôpro de Mgr Dufo (1994) orendrêt en vigor.

VocabulèroChangiér

RèferencesChangiér