Rio

petiôt cors d’égoua pou provond

Riâl, Russél

B down.svg Cél articllo est ècrit en arpetan supradialèctâl / ORB lârge. Lo blâson panarpetan


Pâge d’éde sur l’homonimia Por los articllos homonimos, vêde Rio.
Viua du Rettenbach en Ôtriche.

Un rio[V 1],[1],[2] est un petiôt cors d’égoua pou provond, u dèbit modèrâ (tant qu’a 2 m3/s), alimentâ per des sôrses d’égoues naturèles ou ben drènent un bachèt vèrsent, sovent afluent d’una gôlye, d’un lèc ou d’una reviére.

Notes et rèferencesChangiér

NotesChangiér

VocabulèroChangiér

  1. Diont avouéc « un riâl » ou ben « un russél » d’aprés los patouès arpetans.

RèferencesChangiér

  1. (fr) Domenico Stich - « Francoprovençal. Proposition d’une orthographe supra-dialectale standardisée » [PDF], Tèsa de doctorat, Univèrsitât Paris-Sorbona, 2001, p. 527, 1272 et pués 1555.
  2. (fr) Domenico Stich - « Dictionnaire francoprovençal-français et français-francoprovençal », Tonon, Le Carré, 2003, p. 130, 131 et pués 362.