Chacerâl

bèca du Jura suisso dedens lo quenton de Bèrna
B down.svg Cél articllo est ècrit en arpetan romand / ORB lârge. L’armoueria de la Suisse


Chacerâl
[tʃas.ˈral]
La bèca de Chacerâl avouéc l’hôtèl-rèstorant et l’èmetior.
La bèca de Chacerâl avouéc l’hôtèl-rèstorant et l’èmetior.
Noms ètrangiérs
Nom francês Chasseral
G·eografia
Hôtior 1 606 m[1]
Massis Jura
Coordonâs 47° 07′ 59″ B 7° 03′ 34″ L / 47.13307, 7.0593847° 07′ 59″ bise 7° 03′ 34″ levant / 47.13307, 7.05938[1]
Administracion
Payis Lo drapél de la Suisse Suisse
Quenton Bèrna
Arriondâjo Jura bèrnês
G·eologia
Tipo Crét

G·eolocalisacion sus la mapa : quenton de Bèrna
(Vêde dessus la mapa : quenton de Bèrna)
Chacerâl
G·eolocalisacion sus la mapa : Suisse
(Vêde dessus la mapa : Suisse)
Chacerâl

Chacerâl[N 1] [tʃas.ˈral][2] (le Chasseral[N 2],[2] en francês, der Gestler — houé pou empleyê — en tuche suisso et alemand) est na bèca du Jura suisso dedens lo quenton de Bèrna[V 1] u fin bèc nord-èste de l’Arpetania, que monte a 1 606 mètros de hiôt. Il est[V 2] la quatriéma ples hiôta bèca du Jura suisso, 40 cm ples bâssa que Secheron. Il est la bèca de més de 1 600 mètros la ples enversenche du Jura.

Endrêt de bèla viuva[V 3] famox, ôfre na viuva[V 4] que s’ètend tant qu’u platél suisso, ux[V 5] Ârpes (dês lo Säntis tant qu’u mont Blanc), a la chêna du Jura, un’empartia[V 6] de la Franche-Comtât, la plana d’Alzace, les Vôges et de la Jor-Nêre.

G·eografiaChangiér

 
Chacerâl viu dês lo canâl de Hagneck et lo lèc de Bièna.

Avouéc un’hôtior de 1 600 mètros, il est yena[V 7] des[V 8] ples hiôtes montagnes du Jura suisso. La bèca est dessus les[V 9] tèrritèros[V 10] des comunes[V 11] bèrnêses de Nos, Velerèt et Cormorèt dedens lo Jura bèrnês.

Sus la crèta de la bèca sè trôvont un èmetior de la Swisscom bâti en 1983 et pués na stacion mètèorologica ôtomatica de MètèoSuisse.

Vêre asse-benChangiér

BibliografiaChangiér

  • (fr) Beat App, « Chasseral, roi des sommets jurassiens », Motiér / Bièna, 2001.

Notes et rèferencesChangiér

NotesChangiér

  1. En arpetan, lo diont adés sen articllo !
  2. En francês de payis, l’emplèyont asse-ben sen articllo.

Noms d’endrêtChangiér

VocabulèroChangiér

  1. Varianta romanda [tjɛ̃.ˈtɔ̃] de « canton » m.
    « canton » m est tot pariér empleyê per les patouès genevês, n’châtelês et valêsans.
  2. Varianta romanda [l‿ɛ] de « o est » loc v.
  3. Varianta romanda [ˈba.la ˈjyː.va] de « bèla viua » loc nom f ou ben « panoramâ » m.
  4. Varianta romanda [ˈjyː.va] de « viua » f.
  5. Varianta romanda devant na voyèla [ez] de « a les » art fpl.
  6. Varianta romanda [ɛ̃.par.ˈtja] de « partia » f.
  7. Varianta romanda [ˈjə.na] de « yona » pron endèf f.
  8. Varianta romanda [de] de « de les » art fpl.
  9. Varianta romanda [le] de « los » art mpl.
  10. Varianta romanda [tɛ.ri.ˈtɛː.ru] de « tèrritouèros » mpl.
  11. Varianta romanda [ku.ˈmuː.ne] de « comenes » fpl.

RèferencesChangiér

  1. 1,0  et 1,1Visualisacion dessus Swisstopo.
  2. 2,0  et 2,1(fr) Èrnèst Murèt, « Fichiér Murèt n° 6086/050 (Nos FM)», 1813.