Biatris de Dia

ècriven et trobairitz occitana du XIIémo siècllo
B down.svg Cél articllo est ècrit en arpetan supradialèctâl / ORB lârge. Lo blâson panarpetan


Pâge d’éde sur l’homonimia Por los articllos homonimos, vêde Dia.
Biatris de Dia, déta la Comtèssa de Dia.

Biatris de Dia (Beatritz de Diá en occitan), déta la Comtèssa de Dia (la Comtessa de Diá en occitan), est na trobairitz dôfenêsa de lengoua occitana de la fin du XIIémo siècllo et du comencement du XIIIémo siècllo.

ÔvresChangiér

  • Ab joi et ab joven m’apais
  • A chantar m’er de so qu’ieu non volria
  • Estât ai en greu cossirier
  • Fin ioi me don’alegranssa

« A chantar m’er de so qu’ieu non volria »Changiér

La chançon « A chantar m’er de so qu’ieu non volria » est la solèta chançon d’una trobairitz avouéc la musica consèrvâye.

Vê-que la transcripcion en occitan modèrno de la chançon :

BibliografiaChangiér

  • (fr) Sernin Santy - « La Comtesse de Die : sa vie, ses œuvres complètes, les fêtes données en son honneur, avec tous les documents », Paris, 1893.