« Jian de Charpentiér » : difèrences entre les vèrsions

nion rèsumâ de changement
Aucun résumé des modifications
 
Jian de Charpentiér ére lo fily de l’engenior alemand Johann Friedrich Wilhelm von Charpentier (1738–1805). Aprés les ètudes a l’acadèmia montagnârda de Freiberg, il ére g·eologo ux [[Pirènês]]. Dês [[1813]] il ére lo dirèctor des [[mines de sâl de Béx]] (Sâlina cantonâla de Béx) et professor de g·eologia a l’[[Acadèmia de Losena]].
 
En [[1819]], Jian de Charpentiér ére yon des fondators de la [[Sociètât vôdouèsevôdouèsa des sciences naturèles]].
 
SieSia rechèrche sus los [[gllaciér]]s du [[Valês]], les morènes[[Morêna|morênes]] et les [[pièrresPiérra erratica|piérres erratiques]] sont emportantes dedens la discussion de la tèoria des gllaciérs u 19ièmo siècllo. Sia publicacion « Essais sur les glaciers et sur le terrain erratique du bassin du Rhône » est lo premiér texto de gllaciologia du quatèrnéro.
[[Fichiér:Pierre des Marmettes Charpentier.jpg|figura|Émâge de la «[[Piérra des marmotes|Pièrra des marmotes]]» prés [[Montê]]; dedens la publicacion de Jian de Charpentiér : ''Essais sur les glaciers et sur le terrain erratique du bassin du Rhône''.]]
 
La granta pièrrapiérra nomâye per Charpentiér « Bloc-monstre » a Dèvent prés Béx est dèdiâ ua la mèmouère du g·eologo famox.<ref>Jian de Charpentier : « Près de ma demeure au Devens, il y a sur le flanc septentrional d’une petite montagne de gypse, appelée le Montet, un bloc calcaire provenant des montagnes qui bordent la vallée de |’Avançon. La longueur moyenne de ce bloc est de 54 pieds, sa largeur de 49 et sa hauteur de 61 pieds ; il offre par conséquent un volume de 161 000 pieds cubes. Les arêtes et les angles sont peu émoussés. C’est le plus grand bloc erratique que je connaisse. Comme il n’y a pas de nom particulier, je le nommerai « le Bloc Monstre ». Dedens ''Essais sur les glaciers et sur le terrain erratique du bassin du Rhône.'' 1841.</ref>
 
Lo [[canton du Valês]] donave, en [[1853]], doves pièrrespiérres erratiques prés la vela de [[Montê]] a Jian de Charpentiér : la [[PièrraPiérra des muguets]] et la [[PièrraPiérra a Dzo]].<ref>Jean-Luc Epard (et.al.) : ''Les blocs erratiques propriété de la Société Vaudoise des Sciences Naturelle.'' Dedens : ''Bulletin de la Société vaudoise des Sciences naturelles,'' 99, 2020, p. 29–66.</ref><ref>D. Auber : ''La protection des blocs erratiques dans le canton de Vaud.'' Dedens : ''Bulletin de la société vaudoise des sciences naturelles,'' 79, 1989, p. 185–207.</ref>
[[Fichiér:ETH-BIB-Bévieux, Erratischer Kalkblock-Dia 247-12627.tif|figura|PièrraPiérra erratiqueerratica a Dèvent prés la sâlina de Béx.]]
 
== Ôvres ==
10 811

changements