Louis Agace

(Redirigiê dês Louis Agassiz)
B down.svg Cél articllo est ècrit en arpetan supradialèctâl / ORB lârge. Lo blâson panarpetan


Jean Louis Rodolphe Agassiz

Louis Agace.

Louis Agace – néssu lo 28 de mê 1807 a Môtier (enqu’houé un velâjo de la comena de Mont-Vulyi, Quenton de Fribôrg; môrt lo 14 de dècembro 1873 a Cambridge, Massachusetts – est un chèrchior suisso et arpetan et pués amèriquen.

BiografiaChangiér

Originère du quenton de Fribôrg, aprés des ètudes a Bièna, Losena, Tsurique, Heidelberg et Munich, vint doctor en filosofia a Erlangen et doctor de mèdecina a Munich, en 1930. Pués il vive a Paris, yô qu’el ètude, près Alexander von Humboldt, la g·eologia et la zoologia.

Il fat des rechèrches sus les pêssons du lèc de Nôchâtél et vint, en 1832, professor de l’Acadèmia de Nôchâtél. Il est lo fondator de la Sociètât des sciences naturèles de Nôchâtél. Il continue des rechèrches en palèontologia, al’éde de la British Science Association et de la Geological Society of London et il vint membro de la Royal Society a Londro.

Dês 1837, Louis Agace mène des rechèrches sus les gllaciérs des Ârpes, sus la bâsa des ètudes de Horatio Benêt de Saussure, Ignace Venetz et Jian de Charpentier. Agace est lo premiér a trètar la tèoria de l’Âjo gllaciéro d’Eropa.[1]

De 1842 tant qu’en 1846 publie lo Nomenclator zoologicus.

A l’éde du rê de Prusse, il fat lo viâjo ux Ètats-Unis, yô que il vint, en 1847, professor a l’univèrsitât de Harvard a Cambridge, Boston, Massachusetts.

 
Lo Pic Agace (centro); avouéc lo Finsteraarhorn (a drêta).

MémouèreChangiér

BibliografiaChangiér

  • Marc-Antoine Kaeser : Un savant séducteur. Louis Agassiz (1807-1873), prophète de la science. 2007.
  • J.-P. Schaer : (2000). Agassiz et les glaciers : sa conduite de la recherche et ses mérites, dedens : Eclogae geologicae Helvetiae, vol. 93, 2000, p. 231-256.

SôrsesChangiér

Lims de defôrChangiér

Wikimedia Commons propôse de documents multimèdiâ sus Louis Agace.


RèferencesChangiér

  1. Louis Agassiz : Études sur les glaciers , 1837, 1840.
  2. Jocelyn Daloz : « Neuchâtel rebaptise l’Espace Louis-Agassiz : Le scientifique aux thèses racistes doit céder la place à Tilo Frey, femme, métisse et pionnière de l’égalité », dedens : Le Temps,‎ 7 sèptembro 2018.
  3. Pierre Agassiz